La devise épiscopale de Mgr Sloskans est « Hostia pro fratribus », « offrande pour ses frères ». C’est dans la perspective de la configuration au Christ qui s’est offert pour le salut du monde que Mgr Sloskans entendait vivre son ministère épiscopal. Cette devise est aussi éminemment eucharistique.

Son blason épiscopal est également tout un témoignage. Le blason est divisé en deux par un chevron doré qui symbolise la gloire du Christ.

La partie supérieure est en rouge et évoque son sang. Sur ce fond rouge sont dessinés deux bouts de tibia qui rappellent la mort de Jésus sur la croix qui fut le véritable agneau pascal. On lit en Jn 19,33 et 36 : « Arrivés à Jésus, ils constatèrent qu’il était déjà mort et ils ne lui brisèrent pas les jambes. […] tout cela est arrivé pour que s’accomplisse l’Écriture : Pas un de ses os ne sera brisé. » Cette citation combine Ps 34,21 sur le juste souffrant et Ex 12,46 sur l’agneau pascal (« ses os, vous ne les briserez pas »).

La partie inférieure du blason est en bleu et symbolise le ciel où règne désormais l’agneau. Sur ce fond bleu, on voit l’agneau au-dessus du livre de l’apocalypse scellé de sept sceaux que seul l’agneau a pu ouvrir pour inaugurer le temps du salut et le conduire à son terme. Rappelons-nous du cantique que chantaient les vingt-quatre anciens devant l’agneau : « Tu es digne de recevoir le livre et d’en rompre les sceaux, car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu, par ton sang, des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation » (Ap 5,9).

 

FaLang translation system by Faboba