L’actualité spirituelle de sa figure

Pour finir, il faut souligner l’actualité de Mgr Sloskans, image de Jésus « doux et humble de cœur », Grand-Prêtre et bon Pasteur.

À une époque marquée par le concile Vatican II qui a tout spécialement manifesté le mystère de l’Église, dans une période de l’histoire où paradoxalement l’Église est souvent incomprise et marginalisée, l’amour de Mgr Sloskans pour l’Église et son témoignage si limpide en tant qu’évêque peuvent être comme un signe lumineux pour les hommes d’aujourd’hui qui cherchent à redécouvrir la beauté de l’Église et le sens du ministère hiérarchique.

Par ailleurs, Mgr Sloskans est un témoin exceptionnel de la puissance de la prière d’intercession et de la force de l’amour qui pardonne et s’offre pour ses ennemis. Mgr Sloskans est un témoin qui nous aide à faire face à la tentation permanente de résoudre les difficultés et les conflits avec les seules forces humaines, un témoin qui nous aide aussi à sortir du cercle vicieux de la vengeance. Mgr Sloskans nous rappelle ainsi le chemin proposé par l’Évangile à l’Église et au monde, un chemin à suivre dans les épreuves à traverser et dans la transformation des relations humaines à opérer.

Mais Mgr Sloskans est peut-être surtout actuel comme témoin de la puissance du Christ qui se manifeste dans le martyre. Lors du jubilé de l’an 2000, le Pape Jean Paul II nous invitait à ne pas oublier la mémoire des martyrs de la foi qui furent si nombreux au XXe siècle. Même si Mgr Sloskans n’est pas mort comme martyr, il a cependant souffert dans les circonstances les plus atroces et a passé le reste de sa vie en se sacrifiant pour son troupeau. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus disait que « le martyr du cœur n’est pas moins fécond que l’effusion du sang »[1]. Pendant ses années d’exil en Belgique, Mgr Sloskans a montré que le chemin du martyre est accessible à tous dans la vie quotidienne, même si tous ne sont pas appelés à verser leur sang pour le Christ et son Église.

 


[1] Œuvres complètes, Paris, Cerf/DDB, 1996, lettre 213, p. 569.

 

FaLang translation system by Faboba