Les caractéristiques de sa prière

La source et le sommet de sa prière étaient l’Eucharistie. Nous avons déjà relevé à quel point la Sainte Messe était importante pour Mgr Sloskans quand il était en captivité. Il resta fidèle à cet amour pour l’Eucharistie et Jésus eucharistique. La Messe qu’il célébrait impressionnait les participants. À la fin de sa vie, au moment de la consécration, il était ému jusqu’aux larmes. L’Eucharistie était pour lui un moment de communion intense avec Jésus, comme le montre son amour pour Jésus eucharistique. Quand il résida à l’abbaye du Mont-César, il allait acheter des fleurs pour une modeste somme d’argent qu’on lui mettait dans la poche : c’était pour son « cher ami », Jésus eucharistique.

En tant que communion avec Jésus-Sauveur, la célébration de l’Eucharistie était aussi pour Mgr Sloskans la grande prière d’intercession pour le monde, le Saint Sacrifice offert pour le salut du monde. En fait, toute la vie du vénérable évêque fut comme une intercession et un sacrifice, comme une « Messe mystique », pour employer sa propre expression.

L’intercession « pour les frères » a profondément marqué la vie de prière de Mgr Sloskans. Il priait tout spécialement pour l’Église persécutée et pour la conversion des pécheurs. À l’Abbaye du Mont-César, il passait des heures à la chapelle pour prier pour le monde, pour ses diocèses de Moghilev et de Minsk, mais aussi pour sa patrie, la Lettonie. Cette prière manifeste la foi exceptionnelle de Mgr Sloskans. Mais, pour lui, la prière d’intercession devait être accompagnée par le sacrifice, le sacrifice jusqu’au Golgotha, jusqu’à l’état où l’on voudrait s’écrier avec Jésus : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ».

 

FaLang translation system by Faboba